Partager

Approfondir

Qualité Web le livre

Livre Qualité Web

Acheter

19 - Le serveur envoie les informations permettant la mise en cache des contenus.

Thématique
Phase Projet

Objectif
  • Diminuer le volume de données à télécharger
Mise en œuvre

Configurer le serveur Web pour qu'il puisse gérer la mise en cache des éléments statiques et gérer - au niveau applicatif - la possible mise en cache des éléments dynamiques.

En pratique, et en accord avec les spécifications HTTP le serveur devra envoyer les champs ETagDate et Last-Modified correspondant respectivement à l'identifiant de la ressource, à la date de traitement de la requête et à la date de dernière modification de la ressource demandée. L'ensemble des dates étant au format GMT. Ces informations pouvant être complétées par les champs Content-Length et Expires si la taille en octets et la date d'expiration exacte du contenu sont connues.

Afin d'informer les proxys et les clients finaux sur le comportement à adopter vis à vis des contenus mis en cache, les auteurs devront utiliser les directives HTTP Cache-Control et Pragma en accord avec les délais de réactualisation nécessaires et le caractère privé de la diffusion.

La possible mise en cache pourra être ainsi finalisée par la soumission d'un message 304 Not Modified (sans la ressource demandée dans le corps de la requête) lorsque le serveur recevra un entête If-Modified-Sincecontenant une date antérieure à la date de modification de la dite ressource.

Contrôle

Utiliser un outil permettant de vérifier la possible mise en cache :

  • http://www.web-caching.com/cacheability.html
  • http://www.ircache.net/cgi-bin/cacheability.py
  • ySlow

Découvrez la certification Opquast

Rejoignez la communauté des certifiés Opquast. Plus de 5000 professionnels formés à la qualité Web. Au programme une formation en ligne de 14h, un examen de 1h30, un badge et un score à mettre sur votre cv et votre profil linkedin.

Commander en ligne