Atelier SEO

Flux de commentaires

Contributeur Commentaire
Laurent Denis 10 November 2011 10:40 Le code html des pages contient un minimum d'éléments de structure n'ayant pas de sens sémantique.
Le cas est traité par des BP "positives" (utiliser telle balise spécifique pour...) qui sont beaucoup plus vérifiables et qui peuvent être enrichies.
Laurent Denis 10 November 2011 10:29 Si, dans une page, plusieurs liens sont fait vers une même destination, les liens redondants contiennent une ancre
Cela semble entraîner plusieurs contraintes imprévues ou discutables. Par exemple, ne pas faire de lien (sans ancre) dans le contenu vers une page présente dans un menu. Ou encore interdire deux liens aux urls identiques qui peuvent être pertinent dans le même contenu mais très éloignées. En outre, la valeur ajoutée est incertaine. Pour le moment au moins, refusée.
Laurent Denis 10 November 2011 08:06 Un lien est fait vers la version canonique d'une page
Etant donné que les urls sont censées être uniques pour une page, que la notion de ressource/page n'est pour le moment pas différenciée dans cette checklist (je pense aux PDF par exemple) et qu'une BP sur la version canonique est déj présente dans la checklist OQ, je propose de classer pour le moment en refusé.
Laurent Denis 10 November 2011 07:53 Pour éviter les anomalies statistiques, on introduit une proportion de liens entrants en nofollow
Les bonnes pratiques nécessitent, pour leur vérifiabilité, des moyens de vérification suffisamment indépendants des services en lignes spécifiques qui peuvent être proposés. Il y a d'autre part la question de la valeur ajoutée à appuyer autant que possible sur des sources connues. On peut imaginer une BP du type {au moins un lien entrant vers le site est du type nofollow}, mais est-ce utile à vérifier sous cette forme ?
Laurent Denis 10 November 2011 07:49 Le volume de liens entrants est équitablement réparti entre la home page et le reste des pages.
On pourrait vérifier l'existence de liens entrants en dehors de l'accueil sous la forme {il existe au moins un lien entrant visant une page interne}, ce qui semble d'un intérêt réduit. Mais le volume... Je propose de classer en refusé faute de vérifiabilité avec des outils robustes et durables ?
Laurent Denis 10 November 2011 07:39 La version complète de chaque sigle pertinent est donnée de façon adjacente à celui-ci.
L'usage du balisage a-t-il une valeur ajoutée spécifique en termes de référencement par opposition aux diverses autres solutions (explicitation littérale, balisage éventuel en DFN, lien sur le sigle vers un glossaire) ?
Laurent Denis 10 November 2011 07:21 Chaque fragment de texte rédigé dans une langue différente de la langue principale indique la langue qu'il utilise
L'influence sur le référencement n'est pas vérifiable au sens Opquast. D'autre-part, il n'y a apparemment pas de plus-value en termes de SEO à signaler les changements de langue, l'idée dominante étant qu'ils seraient à éviter (ce qui reste curieux mais soit). Je propose de classer au moins pour le moment en refusé.
Laurent Denis 10 November 2011 07:18 Certaines pages doivent utiliser des micro-données
Jouable (c'est à dire vérifiable) avec quelque-chose comme {des micro-formats sont utilisés} ?
Laurent Denis 10 November 2011 07:10 Les contenus qui le peuvent sont enrichis avec des meta-données.
Couvert en l'état de l'art par les BP sur les éléments meta classique
Laurent Denis 10 November 2011 07:09 Les redirections éventuelles ne sont pas effectuées à l'aide de code http 302
Couverte (en tenant compte des objections de Jérémie) par la série de BP ciblées sur les redirections permanentes.
Laurent Denis 25 October 2011 09:40 Le ratio texte/code de chaque page visée pour le référencement est supérieur à 15%.
le caractère normatif de la limite n'est forcément un souci majeur (nous avons adopté d'autres limites chiffrées issues uniquement des retours d'expérience, c'est inévitable dans ce domaine AMHA). En revanche, l'absence de définition des méthodes d'évaluation et les différences entre les outils sont rédhibitoires. Si ce n'est pas vérifiable, on ne peut pas aller très loin.
Jeremie Patonnier 24 October 2011 20:41 Le ratio texte/code de chaque page visée pour le référencement est supérieur à 15%.
Juste histoire de vérifier avant que je ne sorte mon dézingueur de BP chiffré, y a t-il une quelconque origine à cette limite de 15% ?
Laurent Denis 24 October 2011 16:58 Les mêmes pages sont servies aux humains et aux robots.
On peut donc retenir à titre de recommandation, mais en tant que bonne pratique, on ne peut hélas guère trouver de point vérifiable.
Laurent Denis 24 October 2011 16:07 <div>Javascript ou les styles CSS ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente.</div>
{Javascript ou les styles CSS ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente}
Demo 24 October 2011 15:59 <div>Javascript ou les styles CSS ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente.</div>
{Les styles CSS et/ou javascript ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente} ?
Laurent Denis 24 October 2011 14:31 Chaque zone cliquable d'une image réactive côté client (image map) contient une alternative textuelle.
Me semble couverte à la fois par 1. {Chaque image ou élément non textuel est dotée d'une alternative textuelle} et par 14 {Le libellé de chaque hyperlien décrit sa fonction ou la nature du contenu vers lequel il pointe. (les solutions techniques et moyens de contrôle de ces deux BP prennent en compte les AREA)
Maxime Grandchamp 24 October 2011 12:17 Les mêmes pages sont servies aux humains et aux robots.
Généralement ce sera du cloaking effectué sur l'IP des moteurs, donc difficilement testable.
Laurent Denis 24 October 2011 12:13 Les mêmes pages sont servies aux humains et aux robots.
Je nous vois mal tester X identifiants de bots pour valider cette BP.
Laurent Denis 24 October 2011 12:10 <div>Javascript ou les styles CSS ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente.</div>
Pour avoir quelque-chose de vérifiable, je préfèrerais nettement éviter de devoir supposer ce qui est servi aux robots (sous-entendu, n'importe quel bot). En s'insiprant de Jérémie, pourquoi pas : {Les styles CSS et javascript ne sont pas utilisés pour masquer un contenu de façon permanente à tous les utilisateurs humains} ?
Laurent Denis 24 October 2011 11:57 Les noms de rubriques ne contiennent pas de caractères spéciaux.
Doublon de {Les URL des liens internes contiennent exclusivement des caractères alphanumériques ou considérés comme sûrs}.
Laurent Denis 24 October 2011 11:32 Les textes d'un document sont dans une seul langue
Cela me semble également difficilement vérifiable : copyright, newsletter ou email sont-ils considéré par les moteurs de recherche comme des termes français ou anglais ? Déjà, quand la question se pose du point de vue accessibilité pour le signalement des changements de langue, on se perd en argucies pour savoir s'il s'agit de termes entrés dans l'usage, mentionnés ou non par le dictionnaire de référence de la langue, etc.
Laurent Denis 24 October 2011 11:28 Un lien est fait vers la version canonique d'une page
La BP {Les liens internes utilisent une URL unique pour chaque page} ayant été validée au niveau 1, que diriez-vous de retenir au niveau 2 {L'URL unique vers chaque page est celle de sa version canonique} ? Quoi qu'on parle plutôt de version canonique pour un document et non pour une page de service, ce qui fait que le champ d'application serait à préciser ?
Laurent Denis 24 October 2011 10:23 Les redirections éventuelles ne sont pas effectuées à l'aide de code http 302
Doublon strict de la BP 114.
Laurent Denis 24 October 2011 10:20 Les liens externes ont un libellé significatif.
doublon de la BP 14 (qui généralise le libellé significatif à tous les liens, externes ou internes)
Laurent Denis 24 October 2011 10:10 Chaque page du site est structurée à l'aide d'au moins deux niveaux de titrage de section distincts.
Doublon avec "Le contenu de chaque page est organisé selon une structure de titres de section HTML."
Laurent Denis 22 October 2011 09:33 Chaque contenu multimédia (vidéo, audio, flash, etc.) est accompagné d'une alternative textuelle
Doublon de {Chaque image ou élément non textuel est dotée d'une alternative textuelle}, {Chaque contenu audio et vidéo est accompagné de sa transcription textuelle}, {Les menus sont utilisables sans extension (flash...) ou activation de langages (CSS ou JavaScript..).}, {Les contenus du site sont consultables sans extension (flash...) ou activation de langages (CSS ou JavaScript..).}
Laurent Denis 22 October 2011 09:29 Le site ne propose pas de contenu dupliqué.
BP finalement atomisée en plusieurs BP vérifiables : {Les URL alternatives vers la page d'accueil font l'objet d'une redirection 301 vers l'URL principale}, {Les URL alternatives vers chaque page font l'objet d'une redirection 301 vers l'URL principale}, {Les liens internes utilisent une URL unique pour chaque page} etc.
Laurent Denis 22 October 2011 09:24 Les pages non significatives sont interdites à l'indexation
Doublon fonctionnel de {La racine du site contient des instructions pour les robots d'indexation}
Laurent Denis 22 October 2011 09:22 Le nom des images doit être explicite
Doublon de {Le nom de fichier des images significatives est cohérent avec leur contenu.}
Laurent Denis 21 October 2011 08:10 Le contenu alternatif des images-liens est représentatif du contenu de la page cible
Doublon de 14-{Le libellé de chaque hyperlien décrit sa fonction ou la nature du contenu vers lequel il pointe}
Delphine MALASSINGNE 19 August 2011 09:53 Le site et le serveur sont configurés pour délivrer les pages de manière performante.
Il faudra alors préciser de quel chargement on parle (debut de l'affichage, document complet, téléchargement complet (document + éléments dont le téléchargement est lancé après)).<br>Il faut aussi préciser le type de connexion.
Maxime Grandchamp 19 August 2011 08:20 Le site et le serveur sont configurés pour délivrer les pages de manière performante.
Les Webmaster Tools de Google indiquent qu'un temps de chargement de 1.5 secondes est "rapide".<br><br>Cela me semble un peu radical, on pourrait donc partir sur {les pages se chargent en moins de 3 secondes} ?<br>
Fabrice Bonny 17 August 2011 07:23 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
<p>Vous ne croyez pas si bien dire. Ces BP ont une valeur éducative et d'apprentissage. Avoir des notions, même basiques, permet de détecter les charlatans, même si le monde du référencement est plutôt exempt de tels énergumènes. (ahem…)</p><p>De plus, cette liste, comme la plupart des listes, comportera sans doute 3 niveaux, ce qui laisse loisir à chacun de définir sa progression et son exigence. Les BP du niveau 1 seront, à n'en pas douter, triviales et une découverte pour les acteurs qui ne sont pas directement concernés par le SEO. Mais au niveau 3, on risque de rencontrer des recommandations qui en étonneront plus d'un, moi le premier.</p><p>Pour résumer, le niveau 1 sera la liste universelle des bêtises à ne pas commettre et des choses indispensables à faire pour avoir une chance d'être présent dans les moteurs tandis que le niveau 3 sera plus de l'optimisation, applicable au cas par cas et nécessitant des connaissances plus poussées.</p>
Papy 16 August 2011 18:18 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Par principe je ne sous évalue pas la transmission de connaissances. Mais bon. Mea culpa, c'est moi en ce cas qui n'avait pas saisi à quel niveau d'intervention se voulaient ces BP SEO. Si on réduit la voilure à ce point là je comprends. Le seul problème est qu'en moissonnant l'écume des choses, le lecteur risque d'avoir des surprises. Car l'application de BP généralistes et superficielles (bien que fondées) ne l'aideront pas dans les SERPs (je ne parle pas de "espadrille-a-talon-dans-la-creuse". Il risque fort de n'avoir pas d'avantage sur les autres sites une fois qu'on lui a dit qu'il lui faut des backlink et de ne pas bourriner ses meta kw.. Dans ce cas, autant livrer des BP sur comment bien choisir son prestataire SEO ;)
Nathalie Rosenberg 16 August 2011 12:01 Le nombre de liens externes dans une page n'excède pas le nombre de liens internes.
Proposition : <br>En dehors d'articles spécifiques nécessitant de lister "explicitement / volontairement" des liens externes, ceux-ci n'excèdent pas le nombre de liens internes.
Fabrice Bonny 16 August 2011 10:23 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Vous semblez avoir une vision très surévaluée des administrateurs de sites. La liste Opquast comporte un certain nombre de BP qui semblent plus qu'évidentes aux professionnels ou amateurs éclairés que nous sommes. Elles ont été une découverte pour beaucoup de développeurs, responsables SI ou directeurs com. Quand nous en serons à parler de nofollow dans le grand public, cette liste aura bien vécue. :-)
Papy 16 August 2011 10:10 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Sauf que le W3C a l'énorme avantage de poser ses critères en amont et objectifs. Pour les moteurs c'est l'inverse. A tel point que cette idée de BP n'est pas redondante avec les guidelines engine, sinon il n'y aurait qu'à faire un copié/collé et ce serait fait. <br>La vocation, sinon la chimère universelle diluerait totalement la portée des BP. Effectivement, "faites de liens". Super. <br>Combien, quand, comment, de quels sites, quelles proportions de nofollow/dofollow, d'ancres optimisées ou non, etc. <br>Il y a quand même de la place entre une portée "universaliste" et le cantonnement à un seul moteur. Mais simplement, l'importance de BP plus GG ou plus Baidu sera au prorata de leurs parts de marché dans l'industrie de la recherche d'information. C'est pourquoi beaucoup de BP s'orientent naturellement vers les critères GG au passage, c'est un réflexe conditionné par la réalité. <br>Pour finir, il y au moins une vingtaine de moteurs généralistes qui tournent en ce moment. Je serais curieux de lire un tronc de commun de BP assez détaillé et valable pour tous (basé sur des connaissances et pas des croyances bien sur). Et j'aurais une admiration certaine pour celui qui peut faire ça. A mon niveau je suis trop ignorant pour faire une telle chose. Je lirai donc ces BP universelles avec attention.&nbsp; <br><br>
Delphine MALASSINGNE 16 August 2011 09:15 Le site et le serveur sont configurés pour délivrer les pages de manière performante.
C'est la réflexion que je me fais depuis le début : comment introduire la notion - importante - de performance dans ce référentiel sans faire un "sous-référentiel" sur la performance et ses X bonnes pratiques.<br>Oui, un référentiel Performance serait une très bonne chose. En attendant, pour le référentiel SEO, il faut réussir à introduire une BP "générique" mais vérifiable ...cela me paraît impossible !<br><br>Peut-on s'orienter vers "Le chargement des pages du site est en dessous de [telle limite]" ; la limite n'étant pas en temps ou en poids mais selon une notation (ou autre critère disponible ?) donné par des outils publics ?
Delphine MALASSINGNE 16 August 2011 09:04 Les pages de contenu non significatif et les résultats de formulaires ne seront pas indexables
Peut-être est-ce pour ne pas dilué les "récoltes" des robots ?<br><br>J'ai quand même un peu de mal avec le contenu "non significatif". J'aurais tendance à dire qu'un contenu "non significatif" ça n'existe pas ou alors ça n'a pas sa place sur un site.<br>Peut-être s'agit-il plutôt de contenu "non stratégique" par rapport aux requêtes visées pour le SEO ?
Delphine MALASSINGNE 16 August 2011 08:58 Le site propose un fichier sitemap indiquant les contenus à explorer.
Si je résume bien :<br>- le sitemap est très utile en cas de maillage déficient et selon les aléas des moteurs - difficile à identifier et donc à utiliser comme condition pour le libellé de la BP ;<br>- le sitemap permet de mettre en avant des pages en particulier - aucun autre moyen de le faire à ma connaissance ;<br>- le sitemap serait une BP concernant tous les sites de plus de XX URL.<br><br>(- la présence du robots.txt est une bonne pratique performance (et donc, par rebond, SEO) car le fichier est, de toute façon, appelé. Ce n'est pas le cas du sitemap.xml, si ?)<br><br>&gt;<br>{Si le site contient plus de XX URL, un sitemap indiquant les URL à explorer est proposé}<br>et<br>{Si un sitemap est présent, il donne des informations sur la hiérarchie des pages}
Fabrice Bonny 16 August 2011 08:05 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Étant quelque peu lassé de revenir sur ce point, je vais faire bref.<br><br>Quand nous avons lancé Opquast, Élie Sloïm et moi-même, nous avons eu ce genre de discours nous expliquant qu'il n'existait pas de bonne pratique universelle sur le web dans le e-commerce, la sécurité, l'hébergement, etc, etc.<br><br>Quelques années et pas mal de gros clients de divers pays plus tard, je ne suis pas loin de penser que nous avions raison. Je vous invite donc à relire les débats de l'époque, tout y a déjà été dit et redit.<br><br>Pour en revenir au SEO, cette liste de bonnes pratiques est une première du genre et ne couvrira certainement pas tout le spectre du référencement actuel. Il faudrait parler de Youtube, de Twitter, de Facebook et de toutes les nouvelles formes du buzz offrant des leviers de notoriété encore sous-exploités. De là à limiter cette liste aux seuls moteurs, voire à un moteur, ça me semble assez hasardeux.<br><br>Bien sûr, Google change sans cesse son fusil d'épaule mais il n'en reste pas moins qu'une page sans lien vers elle ne sera pas référencée, quelques soient les moteurs et leurs algorithmes. Certaines règles perdurent et ce sont celles-ci qui doivent émerger de nos discussions. S'en tenir à un seul moteur serait condamner cette liste à la vie de ce moteur et condamner aussi les sites audités.
Fabrice Bonny 16 August 2011 07:49 Le site propose un fichier sitemap indiquant les contenus à explorer.
Il est rigoureusement impossible de constituer une liste de bonnes pratiques qui seront systématiquement applicables à n'importe quel site, du corporate d'une société du CAC 40 au blog perso en passant par le mini-site événementiel en Flash. Il y aura toujours un cas où une bonne pratique sera inutile, voire nuisible. C'est précisément pour ça qu'il existe le statut Non applicable qui permet, lors d'un audit, de décider si une BP est recevable ou pas dans un contexte précis.<br><br>Pour le reste, il s'agit de faire la liste la plus complète, la plus universelle, la plus utile possible dans ces limites.
Papy 15 August 2011 19:58 Le site propose un fichier sitemap indiquant les contenus à explorer.
Ce n'est plus de la BP, c'est de la religion, vous êtes en train de constituer un dogme, un idéologie SEO.
Papy 15 August 2011 19:53 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Non pas l'astuce du jour. Prétentieux car vous prétendez pouvoir écrire des BP pour tous les moteurs (portée universelle). "des règles immuables, vraies pour tous les moteurs, tous les pays et valides dans le temps". Rien qu'avec le même moteur l'exemple ci-avant vous montre déjà le contraire. Que valent les BP "universelles" (LOL) sans la connaissance de leur valeur, de leur hiérarchie en tant que critère de positionnement et de pondération? <br>Je serais très curieux d'en apprendre sur vos connaissance en matière d'universalité. A quand une Bible ?
Maxime Grandchamp 15 August 2011 19:40 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
Prétentieux, j'espère que non.<br>Vain, cela voudrait dire que vous ne croyez qu'à "l'astuce du jour", le truc qui fait qu'aujourd'hui on est en haut des résultats sans se soucier de demain.<br>Personnellement je pense qu'il existe des règles immuables, vraies pour tous les moteurs, tous les pays et valides dans le temps.<br>Regardez la liste des BP et vous verrez que c'est le cas. Si une BP ne peut pas répondre à ces contraintes, alors elle ne peut pas être une BP.
Maxime Grandchamp 15 August 2011 19:38 Le site propose un fichier sitemap indiquant les contenus à explorer.
L'aspect facturation (d'ailleurs facturation de quoi ? l'installation d'un plugin ?) est de mon point de vue en dehors de la portée des BP.<br>Dans l'absolu est-ce qu'un sitemap devrait être présent sur tous les sites pour aider au référencement ? La réponse est oui.<br>C'est un peu comme dire "il faut un fichier robots.txt" alors pour la plupart des sites, il sera juste vide.<br>Si on décide de ne pas avoir de sitemap (ou de robots.txt) ce n'est pas un oubli, mais un choix.
Papy 15 August 2011 18:41 Le site propose un fichier sitemap indiquant les contenus à explorer.
Vous ne voyez pas de "point négatif". Mais vous facturez des actions inutiles vous ?
Papy 15 August 2011 18:36 La méta keywords contient exclusivement des termes en rapport direct avec le contenu.
C'est tellement prétentieux et vain que je ne pensais pas cela sérieux, plutôt de l'ordre d'un horizon non restrictif. Google US et Google France n'ont même pas la même manière d'analyser les linkbuilding... Et vous parlez de BP universelles ! AMHA essayer de comprendre les centaines de critères GG c'est déjà pas mal.
Maxime Grandchamp 15 August 2011 15:03 Les pages de contenu non significatif et les résultats de formulaires ne seront pas indexables
Je ne comprends pas cette proposition.
Maxime Grandchamp 15 August 2011 15:02 Le titre de chaque page (élément TITLE) permet d'identifier le site
Est-ce que le nom du site est systématiquement un terme sur lequel on désire être positionné ?<strike><br></strike>