Atelier Webperf - Fermé

[Refused] Criterion N° 801 - Les scripts manipulent les styles en ligne par blocs plutôt qu'un par un.

Déposer un commentaire

  • 08 October 2012 12:56 - Jean-Pierre Vincent (1) Reply

    refusée car pas vérifiable là aussi ?

    • 08 October 2012 15:55 - Jérémie Patonnier Reply

      Je ne sais pas.<br><br>La question c'est plutôt de ce dire: Comment on vérifie ?<br>A mon sens, c'est verifiable, mais uniquement par une personne car il y a largement matière à interprétation. Par exemple, il va falloir faire une introspection dans jQuery pour vérifier qu'une instruction comme : <i>$element.top('5px').left('5px');</i> rentre bien dans ce cas car le framework pourrait faire des optimisation pour "attendre" avant de faire les modification. C'est d’ailleurs typiquement le genre d'optimisation que font déjà les navigateurs pour lutter contre les dev qui déconne à ce niveau là.<br><br>Bref... faire un audit de code complet, certes, c'est faisable, mais la réalité du cout d'un tel audit fait que cette BP ne sera, à mon avis, jamais appliqué.<br><br>On est plus dans une sorte de BP pour les developpeur de framework que pour leur utilisateurs il me semble... mais je me trompe peut-être complètement.

  • 13 April 2012 16:34 - Jérémie Patonnier (1) Reply

    Je ne comprend pas ce que signifie "manipuler les style en ligne par blocs". Quelqu'un peut-il m'expliquer de quoi il s'agit ?

    • 04 May 2012 16:32 - Fabrice Bonny (1) Reply

      Je relance la question.

      • 09 May 2012 09:16 - Jean-Pierre Vincent (1) Reply

        par exemple, mettons que l'on soit en train d'animer un élément : <div style="top:0; left:0; background-color:orange">5</div> . Pour le faire bouger, on peut modifier le top, puis le left, ce qui est aussi pratique pour le codeur que coûteux pour le navigateur (qui fait du reflow à tout va), ou bien écraser la propriété style avec les valeurs mises à jour, ce qui coûte moins cher au navigateur, mais qui demande un effort au développeur dans l'organisation de son code : écraser de manière globale plutôt qu'atomique demande à garder une trace des autres propriétés que l'on ne souhaite pas modifier (background-color en l'occurrence). C'est valable pour ceux qui utilisent directement le DOM et c'est encore plus vrai pour qui n'utilisent que du jQuery ( $element.top('5px').left('5px'); )

        • 23 May 2012 16:11 - Fabrice Bonny Reply

          Proposition : {Les scripts mettent à jour les propriétés de style en une seule fois}