Picto thématique

Règle n° 220 - Le serveur envoie les informations permettant la mise en cache des contenus.

Un serveur peut accompagner l’envoi d’une page HTML ou d’un fichier image, Java- Script, CSS ou autre, ainsi que des informations permettant leur mise en cache sur le poste utilisateur. Pour cela, il est nécessaire de le configurer correctement, et tout le monde y gagne.

#Écoconception #Serveur et performances #Développement

Objectif

  • Accélérer l'affichage des contenus et permettre une navigation plus fluide.
  • Réduire les coûts de bande passante.

Mise en œuvre

Configurer le serveur web pour qu’il puisse gérer la mise en cache des éléments statiques et gérer – au niveau applicatif – la possible mise en cache des éléments dynamiques.

En pratique, et en accord avec les spécifications HTTP, le serveur devra envoyer les en-têtes etag, date et last-modified correspondant, respectivement, à l’identifiant de la ressource, à la date de traitement de la requête et à la date de dernière modification de la ressource demandée. L’ensemble des dates est au format GMT. Ces informations peuvent être complétées par les champs content-length et expires si la taille en octets et la date d’expiration exacte du contenu sont connues.

Afin d’informer les proxys et les clients finaux sur le comportement à adopter vis-à-vis des contenus mis en cache, les auteurs devront utiliser l’en-tête HTTP cache-control en accord avec les délais de réactualisation nécessaires et le caractère privé de la diffusion.

La possible mise en cache pourra être ainsi finalisée par la soumission d’un message 304 Not Modified (sans la ressource demandée dans le corps de la requête) lorsque le serveur recevra un en-tête if-modified-since contenant une date antérieure à la date de modification de ladite ressource.

Contrôle

Pour chaque page : vérifier la possible mise en cache des éléments de la page à l’aide d’un outil dédié (outils de développement, service en ligne, etc.) Attention à bien vérifier tous les éléments liés (CSS, JS, images) et pas seulement la page en elle-même.

Auteur Opquast - Consulter la licence


Les règles Opquast vous sont utiles ? Passez la certification

  • Une formation et une certification 100% en ligne, reconnues officiellement
  • Une formation en ligne de 14 heures en autonomie, disponible 24h/24, 7j/7
  • Formation autonome avec un guide de 200 pages, des quiz, un glossaire, des examens blancs, des articles des videos
  • Pour tous les professionnels du Web : marketing, commerciaux, chefs de projet, designers, développeurs, ingénieurs informatiques.
  • Une approche multidisciplinaire : SEO, accessibilité, écoconception… pour tous les professionnels, débutants comme confirmés.
  • Un contenu reposant sur des règles vérifiables et un vocabulaire adopté par une large communauté de professionnels
  • Des principes de conception centrés sur la diversité des utilisateurs

Pourquoi s’inscrire ?

  • Améliorer votre profil professionnel et la reconnaissance de vos pairs
  • Consultez les offres d’emploi mentionnant Opquast et trouvez plus facilement un job
  • Ajouter de nouvelles compétences à votre profil professionnel
  • Améliorez votre culture web et celle de vos équipes
  • Prenez mieux en compte la diversité des utilisateurs
  • Réduisez les risques et améliorez la qualité de l’expérience utilisateur
  • Diminuez les coûts et améliorez la qualité de vos sites web
  • Dotez-vous d’une culture transversale et faites progresser vos équipes
  • Rejoignez la communauté Opquast et ses 13.000 certifiés
Logo Mon compte Formation

La certification Opquast est inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) – Répertoire spécifique.